Retrouvez nos actualités, revue de presse et astuces bien-être !

Chouchouter son immunité, c’est le moment ou jamais !

Chouchouter son immunité, c’est le moment ou jamais !

  • Post last modified:30 mars 2021
  • Reading time:7 mins read

Tandis qu’un certain nombre de départements français montrent des indicateurs à la hausse en ce qui concerne l’évolution de l’épidémie de Covid-19, nous sommes nombreux à aspirer à une certaine liberté retrouvée, qui, nous l’espérons tous, devrait intervenir à l’approche de l’été. Mais, quoi qu’il advienne, nous savons d’ores et déjà qu’il nous faudra cohabiter avec le virus, cet « étranger » qui a bouleversé nos vies depuis déjà une (trop) loooonnnnngue année. C’est donc plus que jamais l’occasion de renforcer notre immunité.

Pourquoi ? Comment ? Voyons quelles sont les astuces pour stimuler nos défenses naturelles.

Le système immunitaire, un incroyable mécanisme de défense

Le système immunitaire regroupe l’ensemble des organes, tissus, cellules et molécules qui assurent la défense de l’organisme, par divers processus plus ou moins complexes. De façon imagée, il s’agit d’une véritable armée dont l’objectif est : soit d’empêcher l’entrée des corps étrangers (virus, bactéries, parasites…), soit de les détruire. Parmi les « soldats » les plus connus, la peau et les muqueuses bloquent l’entrée – c’est la réponse immunitaire innée-, tandis que les lymphocytes (B et T) détruisent les agents pathogènes – c’est la réponse acquise ou adaptative.

Faut-il booster son système immunitaire ?

Contrairement à ce que l’on peut lire très souvent, notre système immunitaire n’a pas besoin d’être « boosté ». Cette action pourrait même s’avérer dangereuse pour les personnes sujettes aux allergies ou touchées par une maladie auto-immune.

Chez les personnes en bonne santé, le système immunitaire est suffisamment efficace pour contrer les attaques extérieures et ne nécessite donc pas d’être stimulé. Toutefois, certaines carences en vitamines et minéraux ou une mauvaise hygiène de vie peuvent l’affaiblir. Dans ce cas, quelques conseils de bon sens peuvent s’avérer utiles pour le renforcer.

L’alimentation au cœur de notre immunité

Si l’on nous répète sans arrêt de manger 5 fruits et légumes par jour et si les institutions accordent autant d’importance au Plan National Nutrition Santé, ce n’est pas pour rien ! En effet, une alimentation variée et équilibrée est l’un des principaux facteurs de bonne santé. Et qui dit bonne santé, dit également bonne immunité. Non seulement certains aliments nous apportent les vitamines, minéraux et oligo-éléments essentiels au bon fonctionnement de notre système immunitaire, mais ils sont également sources de fibres et de pré et probiotiques indispensables pour prendre soin de son microbiote, plus connu sous le nom de flore intestinale. Or, ce que nous savons moins, c’est que 70 % de notre système immunitaire se trouve dans l’intestin !  

Comment ça fonctionne ?

Avoir un bon système immunitaire nécessite d’avoir la bonne alimentation, ce qui n’est pas un régime mais un équilibre alimentaire.

L’objectif est de produire des graisses brunes [i], transportées par la lymphe dans tout le corps. Le cerveau a besoin de graisse et de sucre pour fonctionner. Elles sont notre carburant et notre énergie. Ce n’est pas tant la graisse qui est mauvaise, c’est la mauvaise graisse. Les graisses brunes permettent l’alimentation permanente des muscles et des os. Elles transportent les déchets que nous absorbons – les toxines, alimentaires, environnementales, de stress… – vers l’extérieur. Elles  protégent notre organisme en éliminant les indésirables.

Une alimentation très pauvre en graisse accroît les risques de mortalité (Joël de Rosnay dans L’Épigénétique). Les graisses animales, végétales à l’exclusion des graisses industrielles sont indispensables à notre organisme.


[i] Ils en parlent :

Dr Michel Brack : « Dépolluez votre graisse interne »  

Joël de Rosnay : « La symphonie du vivant »

Quels aliments privilégier ?

Il faut manger de tout ! Et pour se simplifier la vie, voici quelques bases.

En plus des légumes et des fruits, n’oublions pas d’ajouter les bonnes graisses en prenant des oméga 3 (présents dans les huiles de colza, de lin, de noix, de cameline (3 cuillères à soupe par jour) auxquelles ont peu ajouter la consommation d’huile d’olive riche en oméga 9.

Composition d’un repas équilibré :

3C à soupe légumes + 3 cuillères à soupe de céréales ou féculents + 80G de protéines animales + 1,5 C à soupe huile (colza, olive) par exemple et il est possible de les mélanger

+ 1C à soupe de légumineuses.

Les LEGUMINEUSES, les grandes oubliées des repas du midi et du soir ! Petits pois, pois chiches, lentilles vertes ou corail (il en existe environ 300 variétés)… 1 cuillère à soupe par repas et c’est gagné, vous avez tout ce qu’il faut pour que les vitamines et minéraux soient bien synthétisés par le corps.

Ne pas oublier de consommer quelques oléagineux tels que les amandes, les noix de toutes sortes, les noisettes…Ils ont une richesse exceptionnelle en acides gras vitamines et minéraux. En quantités raisonnables, c’est mieux !

Enfin, ce qui est à proscrire pour être en bonne santé, on ne le dira jamais assez :

  • Les sucres raffinés tels que les sodas, les pâtisseries industrielles, les bonbons ;
  • Les plats préparés industriellement ou raffinés ;
  • L’alcool en excès. On se fait tout de même plaisir avec un verre de temps en temps ;
  • Le tabac.

Bouger, se détendre et dormir !

Au même titre que l’alimentation, les recommandations concernant l’activité physique sont primordiales pour renforcer son système immunitaire. Il est désormais démontré que, lors d’une pratique sportive, on constate une augmentation des monocytes, leucocytes et lymphocytes, ces fameux petits soldats destructeurs d’agents infectieux. Pratiquer une activité physique modérée mais régulière, dans l’idéal quotidiennement, permet donc de maintenir des taux élevés, pour une meilleure immunité. Attention toutefois à ne pas en faire trop : à l’inverse, une activité physique intense peut affaiblir le système immunitaire

Le stress, la fatigue, le surmenage ont également un effet négatif sur le système immunitaire. Il est donc impératif de savoir lâcher prise, prendre du temps pour soi et se déstresser pour ne pas entamer les bénéfices précédemment engrangés.

Enfin, un sommeil de qualité est capital : saviez-vous qu’une seule nuit blanche peut réduire à elle seule le nombre de certains globules blancs ? Dans l’idéal, il est conseillé de dormir 8 heures par nuit et se coucher à des horaires réguliers.

Le froid a tout bon !

Contre toute attente, l’un des derniers alliés d’une bonne immunité au quotidien est… le froid ! Souvent accusé à tord d’être la cause des rhumes en hiver, il a été démontré que le froid augmente lui aussi la production de lymphocytes, et qu’une exposition régulière au froid permet de renforcer notre immunité. Vous n’avez pas envie de vous rouler dans la neige ? Optez pour la cryothérapie douce à domicile !

Portées à raison de 2 à 3 heures par jour, les poches de gel Sokai vous permettront de bénéficier de nombreux bienfaits et de compléter ainsi votre arsenal pour chouchouter votre immunité !