Retrouvez nos actualités, revue de presse et astuces bien-être !

You are currently viewing Maigrir par le froid chez soi, c’est possible ? On vous dit tout !

Maigrir par le froid chez soi, c’est possible ? On vous dit tout !

  • Post last modified:10 mai 2021
  • Reading time:5 mins read

Comme chaque année, à l’approche de l’été, les magazines féminins regorgent de nouvelles méthodes pour venir à bout des kilos accumulés pendant l’hiver. D’autant plus cette année ! Année durant laquelle les multiples confinements ont souvent eu raison de notre volonté face à la nourriture. Sans compter la sédentarité et le manque d’activité physique lié…

Régimes plus ou moins draconiens ou techniques amincissantes à l’efficacité parfois mitigée… Perdre du poids n’est, en réalité, jamais une mince affaire. Il vaut mieux agir en douceur sur nos habitudes de vie plutôt que se ruer sur la dernière méthode à la mode.  Parmi ces solutions simples et faciles à mettre en place : le froid. Oui, maigrir par le froid chez soi est tout à fait possible. On vous explique comment.

Les graisses brunes en question

  • C’est quoi les graisses brunes ?

Les graisses brunes, ou tissus adipeux bruns, ont longtemps été mises de côté car elles étaient considérées comme inexistantes chez les adultes. Seule leur présence chez le nouveau-né était connue. Depuis une vingtaine d’années, elles ont largement été réhabilitées par le corps médical. Celui-ci a en effet démontré que la graisse brune se logeait dans des parties du corps bien spécifiques. Comme le cou, les clavicules, les épaules ou encore le long de la colonne vertébrale.

  • Quel est leur rôle ?

Véritables « chaudières » du corps humain, les graisses brunes fabriquent de l’énergie à partir du gras et du sucre pour produire de la chaleur. Elles aident ainsi l’organisme à lutter contre le froid en régulant sa température, tout en dégradant les nutriments.

  • Quelle est la différence entre graisses brunes et graisses blanches ?

Tandis que la graisse brune les consomme, la graisse blanche, bien plus connue, stocke les calories en excès, en prévision d’un besoin accru (jeûne, effort physique important, période froid intense…). Cette différence fait ainsi que l’on considère les graisses brunes comme de bonnes graisses et les graisses blanches comme de mauvaises graisses.

Le froid pour activer les graisses brunes

Des études récentes, comme celles du Dr Carpentier au Canada, ont montré que les graisses brunes étaient activées lors d’une exposition au froid. Et qu’elles brûlaient alors leur propre contenu en graisse. Mais, plus encore, une équipe de chercheurs, menée par le Pr Juro Sakai des universités de Tokyo et de Tohoku, a découvert que quand l’organisme est exposé au froid pendant de longues périodes, le système nerveux sympathique réagit en relarguant des doses croissantes d’adrénaline. Si les températures basses persistent, cette poussée d’adrénaline atteint les cellules de la graisse blanche qui, en réaction, adoptent le comportement de cellules adipeuses brunes et vont alors se mettre à brûler leur graisse.

L’équipe du Dr Lee aux États-Unis a également démontré qu’une exposition au froid léger (19°C) stimulait l’activité de la graisse brune, tandis que le fait de vivre dans des températures légèrement chaudes la supprimait.

Maigrir par le froid chez soi : quelles solutions ?

Il existe différentes solutions très simples pour bénéficier du froid chez soi. Et ainsi réguler progressivement son rapport graisses blanches / graisses brunes.

Lorsqu’il a froid, le corps consomme l’énergie contenue dans les cellules, les adipocytes, pour maintenir sa température à 37°C. Baissez donc la température de votre intérieur de 20 °C à 19 ou 18 °C. Passez également celle de votre chambre entre 16 et 18 °C : vous brûlerez non seulement des calories sans effort mais en plus vous dormirez mieux.

Les douches froides sont également une bonne astuce pour faire réagir le corps. Mais il est difficile d’y rester suffisamment longtemps pour en ressentir vraiment les effets sur le poids. Elles sont toutefois très intéressantes pour relancer la circulation sanguine et améliorer la qualité de la peau.

Enfin, une solution très simple pour profiter des bienfaits du froid chez soi, à tout moment de la journée, est d’utiliser une poche de gel pour bain dérivatif. Glissée dans les sous-vêtements après l’avoir rafraichie au congélateur durant 1 heure, la poche de gel permet d’exposer facilement le corps au froid. Donc de faire baisser la température corporelle et ainsi le faire brûler des calories. Le plus de la poche bain dérivatif pour maigrir ? Son action détox !

La détoxification de l’organisme est un des fondements des bains dérivatifs. En effet, les vibrations produites par la friction et le froid permettent de stimuler les fascias, ces tissus conjonctifs fibreux qui enveloppent et relient entre eux la plupart des éléments du corps (muscles, vaisseaux sanguins, os, tendons, nerfs, …). Ainsi que les intestins, les rendant plus motiles, pour aider le corps à évacuer les toxines et les mauvaises graisses.

Utilisée régulièrement, la poche de bain dérivatif est ainsi un excellent outil pour venir à bout des toxines emmagasinées qui empoisonnent l’organisme… Et sont souvent responsables du stockage des graisses et de leur mauvaise élimination, entraînant l’apparition de la cellulite.

Ne pas perdre de vue son alimentation

Certes, le froid est un véritable allié pour transformer les mauvaises graisses, les blanches, en bonnes graisses brunes. Mais il va de soi que cela ne peut se faire qu’en adoptant en parallèle une alimentation saine et équilibrée. Exit donc les plats préparés et autres sodas et gâteaux industriels. Place aux fruits et légumes, légumineuses, féculents et protéines en quantité raisonnable. Sans oublier une touche de bonnes graisses pleines d’omégas 3 ! À savoir huiles de colza, de lin, de noix ou de cameline par exemple !