Retrouvez nos actualités, revue de presse et astuces bien-être !

You are currently viewing Les origines des bains de siège avec Louis Kuhne
Louis Kuhne nous explique comment les bains de siège nettoient le corps en profondeur

Les origines des bains de siège avec Louis Kuhne

  • Post last modified:15 septembre 2021
  • Reading time:8 mins read

Connaissez-vous la pratique des bains de siège ? Autrement appelée bains à friction ou bains dérivatifs. Cette méthode a pour effet de nettoyer les toxines du corps. Le fondateur de cette pratique se nomme Louis Kuhne, un naturopathe allemand qui a vécu au XIXème Siècle. Découvrez les multiples bienfaits des bains de siège, méthode qui rend à votre corps son énergie vitale perdue.

Qui était le naturopathe Louis Kuhne ?

Louis Kuhne (1835-1901) naturopathe allemand, est reconnu pour ses méthodes d’hydrothérapie pratiquées avec de l’eau froide, qui ont pour fonction de désintoxiquer le corps en le stimulant par le bas ventre.

Un naturopathe a pour objectif de maintenir ou de soigner la santé du corps en utilisant des procédés naturels. Pour ce faire il va faire appel aux capacités d’auto-guérison propres à chaque personne en misant notamment sur ses forces afin de pallier ses faiblesses.

Louis Kuhne défendait la vision suivante : le corps humain est surchargé de toxines qui représentent la cause du déclin des organes internes et donc du développement de la maladie.

C’est de ce constat qu’il créa la pratique des bains de siège à friction ou bain de hanches dans une eau relativement froide (entre 10°C et 14°C). La stimulation des nerfs provoquée par le froid accélère l’élimination des toxines.

Comment fonctionne le bain de siège/ bain à friction ?

Parmi les agents curatifs proposés par Louis Kuhne on retrouve le fameux bain de siège à friction.

Le bain de siège à friction participe à renforcer l’activité des reins et de l’intestin sans aucune fatigue. En outre, cette technique apporte un rafraîchissement de l’ensemble de l’intérieur du corps.

Pour pratiquer un bain de siège, on s’assoie dans une bassine ou une baignoire prévue à cet effet et remplie d’eau relativement froide (entre 10°C et 14°C). Le reste du corps, les jambes et les pieds restent au chaud et ne doivent pas être en contact avec l’eau, seule l’assise doit être immergée. Ensuite on se frotte le bas ventre, les hanches ainsi que les organes génitaux avec un tissu de lin à tendance rugueuse. En effet c’est cette stimulation nerveuse suscitée par le froid qui va favoriser l’expulsion des toxines. Le naturopathe indique également que directement après le bain, le pratiquant peut se mettre au lit pour se réchauffer à nouveau.

Cependant de nos jours, rassurez-vous, les bains à friction sont pratiqués avec des températures moins froides qu’à l’époque. La résultante de cette pratique, que Louis Kuhne préconise jusqu’à trois fois par jour, est qu’elle guéri de nombreuses maladies.

Enfin sachez que si le bain à friction est effectué dans cette partie du corps, c’est par ce que c’est à cet endroit précis que se croisent le plus de fascias (une enveloppe structurelle autours de nos organes, nos os et nos muscles). Ces fascias influencent le système nerveux. En d’autres termes cette partie incarne la racine de l’arbre de vie, c’est notre centre de gravité

Pourquoi les bains de siège sont-ils si bénéfiques pour le corps ?

L’action des bains à friction sur le corps regorge de nombreux bienfaits :

  • L’intérieur du corps, trop souvent trop chaud, est rafraichi.
  • Le bain va venir stopper la formation de substances étrangères, ralentir la fermentation donc le développement de maladies.
  • Il fortifie les nerfs et la force vitale du corps.
  • L’organisme va transformer les mauvaises graisses (les jaunes) en bonnes graisses (les brunes) qui sont une partie de notre « carburant ».

Les bains de siège / bains à friction pour détoxifier le corps des maladies

A l’origine les bains de siège (à friction) avaient pour objectif d’expulser les maladies du corps, de soigner.

Louis Kuhn disait « Toute maladie ne peut être expulsée du corps qu’en la faisant rétrograder par la même voie que celle par laquelle elle y est entrée ».

Dans son livre « La Nouvelle Science de Guérir : Sans médicaments et sans opérations » paru en 1899, il explique que les maladies se développent lorsqu’elles sont alimentées par des substances ou des corps étrangers. Ces substances étrangères se retrouvent dans :

  • Une mauvaise alimentation.
  • Un mauvais air – un « air corrompu, vicié ».
  • Une digestion insuffisante.
  • Une activité défectueuse des poumons.

Ces substances étrangères viennent impacter la température du corps. Chaque substance étrangère se bat pour conquérir sa place dans le corps, car elle a besoin de place pour survivre et s’étendre. Il se produit alors un phénomène de friction qui élève la température interne du corps mais qu’on ne ressent pas au toucher externe de la peau. L’intérieur peut alors être est trop chaud et l’extérieur trop froid trop sec (extrémités froides).

C’est donc par le fait d’un rafraichissement du corps, l’inverse de l’état propice au développement des maladies (cad la montée en chaleur du corps), que la maladie se résorbe et que le corps peut se nettoyer.

Aucun autre moyen ne permet d’atteindre cet état que le bain à friction. En effet les substances étrangères, sous l’effet de l’abaissement de la température par les bains à friction, vont se transformer et être expulsées via les organes sécréteurs. Vous l’aurez compris, les bains de siège vont accélérer la régulation de la température du corps.

Le pouvoir digestif : centre de l’énergie vitale

D’après Louis Kuhne les bains de siège sont bénéfiques à plusieurs niveaux, car ils fortifient :

  • Les nerfs.
  • Le pouvoir digestif.
  • L’énergie vitale.

C’est dans le pouvoir digestif que le corps puise sa force vitale.

La force vitale du corps est alimentée par la nourriture que nous ingérons et par l’air que nous respirons. En effet : sans air, ni nourriture, nous mourrons.

La naturopathe conseille vivement de tirer parti de la force des aliments et indique qu’il est préférable de les consommer pur et non transformés. Plus on cuit les aliments plus leur force vitale est réduite et donc moins leurs nutriments seront distribués dans le corps. Les aliments les moins préparés sont donc les plus faciles à digérer et sont ceux qui apporteront le plus d’énergie vitale au corps.

Vous l’aurez compris, pour parvenir à être en bonne santé et à garder la forme, le meilleur moyen est d’améliorer sa digestion, grâce aux bains à friction. C’est la digestion qui permet de maintenir ou non notre force vitale. La digestion va maintenir le corps dans toute sa fraîcheur, si la machine digestive est bien entretenue. Mais si le corps est surchargé de substances étrangères « morbides » comment voulez-vous que la digestion se fasse de façon efficace et que le corps maintienne un bon niveau d’énergie vitale ?

La force digestive est centrale pour distribuer l’énergie vitale dans le corps. Les bains à friction améliorent l’entretien de la machine digestive et muscle la force digestive.

Le bain à friction va renforcer la digestion de manière naturelle et de façon quasi instantanée. Il représente l’un des rares moyens qui permet à ce point d’influencer et de purifier tout le reste du corps.

Retrouvez et renforcez votre énergie avec les poches de gel SŌKAI

Les techniques se sont modernisées depuis et il existe une manière de relever et de fortifier durablement son organisme sans forcément préparer et pratiquer un bain à friction. Ce concept est celui de SŌKAI, créateur des poches de gel à rafraîchir autrement appelées poche pour bain dérivatif qui ont le même effet bénéfique que la pratique des bains de siège de Louis Kuhne. Ces poches de gel, placées dans un sous-vêtement qui contient un emplacement prévu pour les accueillir, permet de porter au quotidien, sans aucune contrainte une poche de gel rafraichissante.

Retrouvez toutes nos poches de gels ainsi que notre ligne de sous-vêtements élégants adaptés et profitez des bienfaits du froid en toute liberté.

Références : livre de Louis Kuhne La nouvelle Science de Guérir https://archive.org/details/LaNouvelleScienceDeGuerir/

Copyright image : unsplash.com